La Voix de l’Est
Les rues de la capitale haïtienne Port-au-Prince étaient désertes lundi.
Les rues de la capitale haïtienne Port-au-Prince étaient désertes lundi.

Accablé par les enlèvements, Haïti se met à l’arrêt

Amélie Baron
Agence France-Presse
Les habitants de la capitale haïtienne ont exprimé lundi leur colère face à la criminalité des gangs qu’ils subissent depuis des mois en observant massivement l’appel à la grève générale qui avait été lancé pour dénoncer l’insécurité, illustrée samedi par l’enlèvement de 16 Américains et un Canadien.