La Voix de l’Est

Enfin, je passe à travers le mur virtuel

LA VOIX DES LECTEURS / Le mur virtuel qui est resté entre le Canada et les États-Unis au cours des 17 derniers mois m’a empêché de vivre chez moi à Sutton. J’ai enfin pu passer la frontière à 6h le 9 août, le premier jour où les citoyens américains vaccinés pouvaient entrer au Canada sans être désignés comme «essentiels». Peut-être comme vous, j’ai souffert parce que certaines personnes me sont considérées comme non essentielles. Je ne me suis jamais habitué à être interdit d’entrée au Québec. Nous ne pouvons jamais nous habituer à perdre ce que nous aimons.