La Voix de l’Est
Marie-Ève Martel
La Voix de l'Est
Marie-Ève Martel
Ça a quand même pris l’équivalent d’un train nommé Moderna qui me passait sur le corps sans crier gare pour savoir quand m’arrêter.
Ça a quand même pris l’équivalent d’un train nommé Moderna qui me passait sur le corps sans crier gare pour savoir quand m’arrêter.

Un train nommé Moderna

CHRONIQUE / Voilà qui est fait: je fais désormais partie de ceux qui ont reçu leurs deux doses de vaccin.