La Voix de l’Est

Mal dormir pourrait augmenter le risque de démence

Jean-Benoit Legault
La Presse canadienne
Les gens d'âge moyen qui ne dorment pas assez pourraient présenter un risque de démence plus élevé 25 ou 30 ans plus tard, prévient une récente étude britannique.