La Voix de l’Est
Anciennement anorexique, hyperphagique et alcoolique, Karine Nadeau ne regrette rien de son passé, qu’elle assume.
Anciennement anorexique, hyperphagique et alcoolique, Karine Nadeau ne regrette rien de son passé, qu’elle assume.

Bien dans son corps, le défi d’une vie

Marie-Ève Martel
Marie-Ève Martel
La Voix de l'Est
Peu importe si sa balance affichait 85 lb ou 160 lb, Karine Nadeau était malheureuse. Pendant vingt ans, elle était convaincue que le bonheur n’était pas à sa portée. Mais elle a fini par le trouver au fond d’elle-même. Aujourd’hui maman et amoureuse, la Bromontoise n’a plus honte de qui elle est, si bien qu’après des années à cacher son corps, elle se dévoile enfin à nu, sans peur et sans gêne, sur son blogue intitulé «Le beau désordre».