La Voix de l’Est
«Metro vient d’offrir 3,48 millions de dollars en bonis à cinq cadres. Dans d’autres secteurs, les bonis sont liés aux performances, mais en agroalimentaire, c’est une question morale, surtout cette année.»
«Metro vient d’offrir 3,48 millions de dollars en bonis à cinq cadres. Dans d’autres secteurs, les bonis sont liés aux performances, mais en agroalimentaire, c’est une question morale, surtout cette année.»

Les sous-payés de l’alimentation

Dr Sylvain Charlebois
Dr Sylvain Charlebois
Professeur titulaire, directeur principal, Laboratoire de sciences analytiques en agroalimentaire
POINT DE VUE / Presque tout le monde convient que les employés en épicerie devraient gagner un meilleur salaire, surtout durant une pandémie. Au Canada, leur tarif horaire oscille autour de 15$ l’heure. Les nouveaux employés reçoivent environ 13$ l’heure, tandis que les mieux payés gagnent près de 50 000$ annuellement, soit environ 25$ l’heure.