La Voix de l’Est
L’employée que l’on devait rapatrier du CHSLD Villa-Bonheur à Granby, aux prises avec une fulgurante éclosion de cas de COVID, ne reviendra finalement pas au centre d’hébergement Horace-Boivin, à Waterloo. Au grand soulagement de membres de l’établissement.
L’employée que l’on devait rapatrier du CHSLD Villa-Bonheur à Granby, aux prises avec une fulgurante éclosion de cas de COVID, ne reviendra finalement pas au centre d’hébergement Horace-Boivin, à Waterloo. Au grand soulagement de membres de l’établissement.

Volte-face dans le transfert de personnel en CHSLD

Jean-François Guillet
Jean-François Guillet
La Voix de l'Est
La colère de membres du personnel du centre d’hébergement Horace-Boivin à Waterloo à l’endroit de leur employeur a fait place au soulagement, vendredi. Le CIUSSS de l’Estrie a finalement décidé de ne pas rapatrier ce week-end, sans quarantaine, une collègue qui travaille depuis deux semaines au CHSLD Villa-Bonheur où le nombre de victimes de la COVID-19 se multiplie de jour en jour.