La Voix de l’Est
Véronique Piquette, mère du petit Milann, est d’avis que les familles d’enfants à besoins particuliers «seront parmi les derniers à retrouver une vie normale» dans la crise actuelle.
Véronique Piquette, mère du petit Milann, est d’avis que les familles d’enfants à besoins particuliers «seront parmi les derniers à retrouver une vie normale» dans la crise actuelle.

Enfants à besoins particuliers: « J’ai la peur au ventre »

Jean-François Guillet
Jean-François Guillet
La Voix de l'Est
La crise sanitaire a exacerbé la détresse de plusieurs parents d’enfants à besoin particulier. Véronique Piquette est du nombre. « On flirte tous avec l’épuisement », confie-t-elle. Après des mois à tenter de garder la tête hors de l’eau, ayant perdu presque tout le soutien auquel elle avait droit, la mère du petit Milann appréhende son retour dans le contexte scolaire.