La Voix de l’Est
Sophie Séguin, présidente de la FIQ-SPSCE, dénonce la sanction donnée à une infirmière qui a participé aux sit-in aux soins intensifs les 26 et 27 mars.
Sophie Séguin, présidente de la FIQ-SPSCE, dénonce la sanction donnée à une infirmière qui a participé aux sit-in aux soins intensifs les 26 et 27 mars.

Un avis disciplinaire sème la colère

Cynthia Laflamme
Cynthia Laflamme
La Voix de l'Est
Une infirmière a reçu un avis disciplinaire pour avoir participé aux sit-in des 26 et 27 mars, à l’hôpital de Granby, ceux-ci ayant été organisés pour dénoncer le manque de personnel aux soins intensifs. Une décision que déplore la présidente du Syndicat des professionnelles en soins des Cantons-de-l’Est, affilié à la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec (FIQ-SPSCE), Sophie Séguin.