La Voix de l’Est
Depuis sa naissance, la petite Rosalie Perron-Savard, 8 ans, souffre d'une hypoplasie des nerfs optiques, qui a pour conséquence de la rendre quasi aveugle.
Depuis sa naissance, la petite Rosalie Perron-Savard, 8 ans, souffre d'une hypoplasie des nerfs optiques, qui a pour conséquence de la rendre quasi aveugle.

Le coût de l'espoir pour Rosalie: 40 000 $

Dominique Talbot
La Voix de l'Est
Depuis sa naissance, la petite Rosalie Perron-Savard, 8 ans, souffre d'une hypoplasie des nerfs optiques, qui a pour conséquence de la rendre quasi aveugle. Ce qui ne l'empêche pas d'aller à l'école, de s'amuser avec son petit frère Benjamin et de danser au rythme de la musique des Beatles ou sur du blues. Bien que les causes de l'hypoplasie soient inconnues, un traitement existe... en Chine. Et ses parents ont bien l'intention de lui offrir la lumière.