La Voix de l’Est
«On est en train de se préparer vite, vite parce que ce n'est pas tous les ans que ça commence tôt comme ça», indique Sarah Bernard, de l'érablière Bernard au sujet du début hâtif de la saison des sucres dans la région.Le temps doux de février a permis des coulées beaucoup plus précoces dans les érablières de la région.
«On est en train de se préparer vite, vite parce que ce n'est pas tous les ans que ça commence tôt comme ça», indique Sarah Bernard, de l'érablière Bernard au sujet du début hâtif de la saison des sucres dans la région.Le temps doux de février a permis des coulées beaucoup plus précoces dans les érablières de la région.

Des coulées hâtives : des acériculteurs pris par surprise

Maxime Massé
Maxime Massé
La Voix de l'Est
Que les amateurs de sirop d'érable se réjouissent, notre hiver clément aux allures de printemps devrait leur permettre de se sucrer le bec un peu plus tôt que d'habitude cette année. La sève a en effet déjà commencé à couler dans plusieurs érablières de la région en raison des températures anormalement élevées du mois de février.