La Voix de l’Est
Benoit Deschênes du Grand Bazar La Source du sport dit vendre «trois, quatre paires» de crampons de ville par jour ces temps-ci. La fin de semaine, ça grimpe à une dizaine de paires par jour, dit-il.
Benoit Deschênes du Grand Bazar La Source du sport dit vendre «trois, quatre paires» de crampons de ville par jour ces temps-ci. La fin de semaine, ça grimpe à une dizaine de paires par jour, dit-il.

Les crampons ont la cote... en ville

Marie-France Létourneau
Marie-France Létourneau
La Voix de l'Est
Déjà incontournables pour la randonnée hivernale en montagne, les crampons ont la cote... en ville depuis le début de l'année. Ils disparaissent comme neige au soleil dans les magasins de sport de la région. Normal, «on n'a pas un hiver de neige; on a un hiver de glace», a lancé hier Benoit Deschênes, du magasin Au Grand Bazar La Source du sport.