La Voix de l’Est
La congrégation de Sainte-Croix a accepté, en octobre dernier, de verser 18 millions de dollars aux élèves qui ont été victimes d'agression au collège Notre-Dame de Montréal, au collège Saint-Césaire (photo) et à l'école Notre-Dame de Pohénégamook, sans délai de prescription.
La congrégation de Sainte-Croix a accepté, en octobre dernier, de verser 18 millions de dollars aux élèves qui ont été victimes d'agression au collège Notre-Dame de Montréal, au collège Saint-Césaire (photo) et à l'école Notre-Dame de Pohénégamook, sans délai de prescription.

Recours collectif des victimes : 18 millions... et des questions

Anabelle Nicoud
Anabelle Nicoud
La Presse
«Mon film tourne en boucle.» Robert (nom fictif) n'a pas oublié le viol dont il a été victime à l'âge de 10 ans ni le traumatisme de cette agression. Son agresseur, frère de Sainte-Croix, a continué à sévir pendant deux décennies dans les établissements scolaires de la congrégation.