La Voix de l’Est
Denis Côté, président de la Fédération des policiers et policières municipaux du Québec, et Yves Francoeur, président de la Fraternité des policiers de Montréal, ont dénoncé samedi le projet de loi 31, qui permettrait aux villes de 50 000 à 100 000 habitants de délaisser leur corps de police au profit de la SQ.
Denis Côté, président de la Fédération des policiers et policières municipaux du Québec, et Yves Francoeur, président de la Fraternité des policiers de Montréal, ont dénoncé samedi le projet de loi 31, qui permettrait aux villes de 50 000 à 100 000 habitants de délaisser leur corps de police au profit de la SQ.

Les Québécois satisfaits de leur police municipale, selon un sondage de la FPMQ

Dominique Talbot
La Voix de l'Est
S'il faut en croire un sondage de la firme Léger Marketing dévoilé ce week-end, 63% de la population encore desservie par un corps de police municipal s'oppose au projet de loi 31, qui permettrait aux villes de 50 000 à 100 000 habitants de laisser tomber leur service de police pour le remplacer par la Sûreté du Québec. Cette nouvelle législation pourrait mener, entre autres, à la disparition du service de police de Granby si l'administration municipale en faisait la demande.