La Voix de l’Est
Cette année, sept propriétaires ont accepté de signer un engagement moral pour préserver les espèces florales sur leur terrain, a indiqué François Leduc de la Fondation pour la sauvegarde des écosystèmes du territoire de la Haute-Yamaska. Ce sont maintenant 17 propriétaires qui se sont engagés depuis l'année dernière à ne pas altérer les parties de leur terrain qui bordent la rivière Yamaska.
Cette année, sept propriétaires ont accepté de signer un engagement moral pour préserver les espèces florales sur leur terrain, a indiqué François Leduc de la Fondation pour la sauvegarde des écosystèmes du territoire de la Haute-Yamaska. Ce sont maintenant 17 propriétaires qui se sont engagés depuis l'année dernière à ne pas altérer les parties de leur terrain qui bordent la rivière Yamaska.

Entre le parc de la Yamaska et le CINLB : six kilomètres à préserver

Michel Laliberté
Michel Laliberté
La Voix de l'Est
Près de 30 % du territoire bordant la rivière Yamaska entre le parc de la Yamaska et le Centre d'interprétation de la nature du lac Boivin sont maintenant protégés. La Fondation pour la sauvegarde des écosystèmes du territoire de la Haute-Yamaska (FSÉTHY) poursuit son travail pour convaincre d'autres propriétaires à s'engager dans la préservation de ce secteur.