La Voix de l’Est
«La situation, on la connaît. Elle est terrible. Notre plus gros problème, c'est qu'on n'a pas de plan d'action», déplore Paul Sarrazin(à gauche),  président de la Fondation pour la sauvegarde des écosystèmes du territoire de la Haute-Yamaska, qu'on voit en compagnie de François Leduc, membre de la Fondation.
«La situation, on la connaît. Elle est terrible. Notre plus gros problème, c'est qu'on n'a pas de plan d'action», déplore Paul Sarrazin(à gauche),  président de la Fondation pour la sauvegarde des écosystèmes du territoire de la Haute-Yamaska, qu'on voit en compagnie de François Leduc, membre de la Fondation.

Rivière Yamaska : des «mesures exceptionnelles» exigées

Michel Laliberté
Michel Laliberté
La Voix de l'Est
Le gouvernement du Québec doit prendre conscience que la rivière Yamaska se détériore et faire de sa sauvegarde une «urgence nationale», croit Paul Sarrazin. Le président de la Fondation pour la sauvegarde des écosystèmes du territoire de la Haute-Yamaska (FSEHY) invite les gens à signer une pétition en ligne pour inciter Québec à lancer des «mesures exceptionnelles».