La Voix de l’Est
Les moments de la journée les plus à risque d'accident avec un cervidé est l'aube et le crépuscule, soit quand les bêtes se déplacent le plus. Il importe alors de diminuer sa vitesse là où on observe des panneaux indiquant la présence fréquente de chevreuils ainsi que dans les secteurs où le champ visuel se trouve réduit en raison du couvert forestier ou d'une végétation haute en bordure de la route.
Les moments de la journée les plus à risque d'accident avec un cervidé est l'aube et le crépuscule, soit quand les bêtes se déplacent le plus. Il importe alors de diminuer sa vitesse là où on observe des panneaux indiquant la présence fréquente de chevreuils ainsi que dans les secteurs où le champ visuel se trouve réduit en raison du couvert forestier ou d'une végétation haute en bordure de la route.

Collisions avec des chevreuils

Marie-Ève Lambert
Marie-Ève Lambert
La Voix de l'Est
Lorsque le froid se pointe le bout du nez, il est possible qu'un chevreuil pointe aussi le sien subitement au beau milieu de la route. L'automne, particulièrement les mois d'octobre et novembre, amène une recrudescence du nombre de collisions avec les cerfs de Virginie. La Sûreté du Québec et le ministère des Transports invitent donc les automobilistes à redoubler de prudence au cours des prochaines semaines.