La Voix de l’Est

À l'affiche cette semaine: saisie de 527 chiens

Isabelle Gaboriault
La Voix de l'Est
On se croirait dans une série de films d'horreur. À qui ira le prix de la production d'actes de cruauté les plus horribles? Ou encore à quand la loi pour dissuader les actes de violence ou d'abandon envers les animaux et les pénalités? La protection de ces petits êtres sans défense est-elle une honte? Un fardeau? Lorsqu'il s'agit d'amuser, d'aimer, de consoler, d'aider, nous ne tarissons pas d'éloges, mais lorsqu'il s'agit de se lever et de prendre nos responsabilités, c'est la loi du silence. Plusieurs en profitent pour se moquer, pour dénigrer ceux qui aiment et qui respectent les animaux. «Y'a ben d'autres choses à faire avant de protéger les ours blancs en Arctique (petit rire) ou la chasse aux crocodiles (ricanement).» Comme c'est drôle et intelligent. D'autant plus que lors des reportages qui ont suivi la saisie, on ne pouvait affirmer que les responsables seraient punis, auraient une amende... Aberrant, n'est-ce pas?