La Voix de l’Est
«Lorsque nous avons commencé en 1980, nous étions le premier vignoble au Québec. Il n'y avait donc pas de maladies. Mais plus il y en a, plus il y a des risques de prolifération. C'est inévitable», estime Jean-Pierre Ménard, gérant du Domaine des Côtes d'Ardoise.
«Lorsque nous avons commencé en 1980, nous étions le premier vignoble au Québec. Il n'y avait donc pas de maladies. Mais plus il y en a, plus il y a des risques de prolifération. C'est inévitable», estime Jean-Pierre Ménard, gérant du Domaine des Côtes d'Ardoise.

Un puceron attaque les vignobles québécois

Nicolas Ducharme
La Voix de l'Est
Les vignobles du Québec sont-ils en danger? Un puceron s'attaque présentement aux vignes de la province. Nommé phylloxera, cet insecte laisse des galles charnues sur les feuilles de vignes, ce qui nuit au processus de photosynthèse et à la qualité de la récolte. Il peut aussi s'attaquer à la racine de la plante et la tuer en l'espace de trois ans. Ce puceron ravageur a presque anéanti la totalité des vignobles d'Europe il y a de cela 150 ans. Un scénario semblable est-il possible dans la région?