La Voix de l’Est
Pas moins de sept ventilateurs étaient pointés vers Cashmire pour rafraîchir la bête après sa compétition.«C'est une des journées les plus difficiles qu'il y a eu. Mais c'est souvent comme ça depuis quelques années ici», note la propriétaire de Cashmire. Francesca Caroli, qui ne pouvait guère ralentir sa tâche.
Pas moins de sept ventilateurs étaient pointés vers Cashmire pour rafraîchir la bête après sa compétition.«C'est une des journées les plus difficiles qu'il y a eu. Mais c'est souvent comme ça depuis quelques années ici», note la propriétaire de Cashmire. Francesca Caroli, qui ne pouvait guère ralentir sa tâche.

La barre est haute, le mercure aussi À l'International Bromont, les chevaux souffrent eux aussi de la chaleur

Nicolas Ducharme
La Voix de l'Est
Avec la canicule qui frappe le Québec depuis hier, iriez-vous courir un sprint à l'extérieur? Non? C'est pourtant ce que desdizaines de chevaux ont fait hier lors de la deuxième journée de l'International Bromont. Heureusement, leurs maîtres sont là pour s'assurer du bien-être de l'animal.