La Voix de l’Est
François Blaney ne peut pas croire le sort qui attend la trentaine de chats confisqués mardi. Il s'offre pour prendre soin des animaux et en défrayer les coûts, mais la Ville refuse.
François Blaney ne peut pas croire le sort qui attend la trentaine de chats confisqués mardi. Il s'offre pour prendre soin des animaux et en défrayer les coûts, mais la Ville refuse.

Les chats confisqués seront euthanasiés

Nicolas Ducharme
La Voix de l'Est
Le sort réservé aux 30 chats et deux chiens qui ont été confisqués à une dame de Cowansville mardi inquiète grandement un résident de la municipalité, François Blaney. Il a su que les animaux seront euthanasiés sous peu si personne ne passe à l'action. Des informations confirmées par le maire de la ville, Arthur Fauteux.