La Voix de l’Est
Le jour de notre visite, le pharmacien Jean Provost venait d'apprendre qu'un omnipraticien de Granby, avec une grosse clientèle, s'apprêtait à partir à la retraite. Est-ce qu'on devrait retrouver tous ses patients pour qu'ils fassent renouveler leurs ordonnances avant son départ? Est-ce qu'on a le droit de le faire? se questionne-t-il.
Le jour de notre visite, le pharmacien Jean Provost venait d'apprendre qu'un omnipraticien de Granby, avec une grosse clientèle, s'apprêtait à partir à la retraite. Est-ce qu'on devrait retrouver tous ses patients pour qu'ils fassent renouveler leurs ordonnances avant son départ? Est-ce qu'on a le droit de le faire? se questionne-t-il.

Pénurie de médecins : Les pharmaciens appelés en renfort

Chantal Vallée
Chantal Vallée
La Voix de l'Est
Une femme se présente à la pharmacie avec la ferme intention de faire changer son ordonnance médicale. Son médecin lui a prescrit par erreur 50 mg d'un médicament pour soulager les symptômes de la ménopause, alors qu'elle a toujours pris 25 mg. C'est vrai, constate le pharmacien en consultant la liste de médicaments prescrits à la cliente sur son écran d'ordinateur. Il tente de joindre le médecin: il a pris sa retraite. Il n'y a plus de service au numéro qu'il a composé. Le professionnel se retrouve donc devant un dilemme: référer la cliente à l'urgence ou lui rendre service et risquer d'être traduit devant le syndic de son ordre professionnel.