La Voix de l’Est
«Je vais essayer de faire mon Tintin reporter. Et si j'ai peur, je vais l'écrire», indique Richard Leclerc, qui s'est envolé en Égypte hier soir.
«Je vais essayer de faire mon Tintin reporter. Et si j'ai peur, je vais l'écrire», indique Richard Leclerc, qui s'est envolé en Égypte hier soir.

Enseigner en Égypte malgré la crise

Ariane Faribault
Ariane Faribault
La Voix de l'Est
Depuis 2005, le concepteur publicitaire Richard Leclerc se rend tous les deux ans en Égypte, afin de donner un cours en publicité sociétale et humanitaire à l'Université Senghor à Alexandrie. Et ce n'est pas une crise politique, aussi importante soit-elle, qui va l'empêcher de se rendre là-bas pour enseigner. Au contraire, il fera un passage de quelques jours en plein coeur du Caire, pour constater les effets de la révolution.