Du plaisir en famille

William, 10 ans, et son père, Gilles Robichaud, apprécient les journées de pêche, car elles leur permettent de passer du bon temps ensemble.

Une température douce, de la fine neige, les conditions étaient parfaites samedi pour aller taquiner la truite, ou plutôt le doré, le brochet et la perchaude, sur la rivière Yamaska. Environ 500 personnes ont d'ailleurs participé au Tournoi provincial de pêche hivernale Claude Auger, qui se déroulait aux limites de Saint-Césaire et de Saint-Damase.


Fervents amateurs de pêche comme novices en la matière s'en donnaient à coeur joie. « Il y a toujours la même gang qui vient à chacun de mes tournois, des gens de partout au Québec, indique Claude Auger. Il y en a même qui étaient ici à 4 h du matin pour commencer à s'installer. Mais nous avons aussi des femmes, souvent monoparentales, qui viennent pour la première fois avec leurs enfants, pour passer une belle journée avec eux. Souvent, on les revoit ces femmes-là. «

En milieu de journée, les poissons semblaient vouloir mordre assez bien.



« Je dirais qu'à date, c'est de moyen à bon aujourd'hui, mais l'important, c'est le plaisir que les gens ont, indique M. Auger. En plus, tous les participants ont des chances de gagner des prix au souper, même s'ils n'ont pas pris un seul poisson. Il y a pour plus de 11 000 $ en prix. « Sur le lac, les joues rouges et les sourires étaient nombreux. William Robichaud, 10 ans, un habitué de la pêche, examinait avec attention les trous qu'il avait faits dans la glace avec son père.

Texte complet dans notre édition de lundi

Abonnez-vous à La Voix de l'Est