La Voix de l’Est
Bernardo Castro montre quelques photos de l'époque où lui-même travaillait dans une mine de cuivre au Chili.
Bernardo Castro montre quelques photos de l'époque où lui-même travaillait dans une mine de cuivre au Chili.

«Ça m'a beaucoup ému»

Isabel Authier
Isabel Authier
La Voix de l'Est
Bernardo Castro est mieux placé que quiconque pour comprendre ce que vivent les mineurs chiliens en ce moment. Non seulement il est Chilien d'origine, mais il a également passé plusieurs années de sa vie sous terre. Depuis l'effondrement de la mine de San Jose, le 5 août dernier, l'homme a donc suivi l'histoire avec intérêt et émotion. Avec crainte aussi. « Au début, j'étais certain à 100 % qu'ils n'avaient pas survécu. J'étais chez un ami quand j'ai finalement appris qu'ils étaient vivants. Ça m'a beaucoup ému «, confie le Granbyen d'adoption.