La Voix de l’Est
Tout indique que Bromont devra faire une croix sur la possibilité de voir la compagnie Construcciones y Auxiliar de Ferrocarriles (CAF) s'installer dans l'ex-usine Hyundai à Bromont.
Tout indique que Bromont devra faire une croix sur la possibilité de voir la compagnie Construcciones y Auxiliar de Ferrocarriles (CAF) s'installer dans l'ex-usine Hyundai à Bromont.

Autre tuile sur l'ex-usine Hyundai

Maxime Massé
Maxime Massé
La Voix de l'Est
Après avoir fait son deuil de l'industrie éolienne en raison de la faillite d'AAER, tout indique que Bromont devra aussi faire une croix sur la possibilité de voir la compagnie Construcciones y Auxiliar de Ferrocarriles (CAF) s'installer dans l'ex-usine Hyundai. L'entreprise espagnole envisageait d'occuper les locaux de l'usine du boulevard de l'Aéroport dans l'éventualité où elle obtiendrait le contrat de 3,4 milliards $ visant le remplacement des voitures du métro de Montréal.