La Voix de l’Est
\"C'est un premier pas\", signale François Leduc. \"Il va y en avoir beaucoup d'autres. C'est un très beau projet de développement durable\", assure le président de la Fondation pour la sauvegarde des écosystèmes du territoire de la Haute-Yamaska, accompagné ici par Paul Sarrazin.
\"C'est un premier pas\", signale François Leduc. \"Il va y en avoir beaucoup d'autres. C'est un très beau projet de développement durable\", assure le président de la Fondation pour la sauvegarde des écosystèmes du territoire de la Haute-Yamaska, accompagné ici par Paul Sarrazin.

Une première étape est enclenchée

Michel Laliberté
Michel Laliberté
La Voix de l'Est
Le processus pour protéger définitivement le corridor de la rivière Yamaska entre le parc national de la Yamaska et le Centre d'interprétation de la nature du lac Boivin est enclenché. L'ultime objectif est que d'ici quelques années, le tronçon de six kilomètres entre les deux parcs devienne officiellement une aire protégée.