La Voix de l’Est
Selon Richard Carignan, le société devra faire un choix entre conserver ses habitudes de consommation actuelles et continuer à voir la qualité de l'eau des lacs se dégrader ou opérer un changement profond impliquant une réduction de la surproduction porcine destinée à l'exportation, la réduction du rendement à l'hectare de certaines cultures et l'augmentation du prix de certains aliments tel que le maïs.
Selon Richard Carignan, le société devra faire un choix entre conserver ses habitudes de consommation actuelles et continuer à voir la qualité de l'eau des lacs se dégrader ou opérer un changement profond impliquant une réduction de la surproduction porcine destinée à l'exportation, la réduction du rendement à l'hectare de certaines cultures et l'augmentation du prix de certains aliments tel que le maïs.

Algues bleues: l'agriculture serait en cause dans 95% des éclosions

Marc Gendron
Marc Gendron
Les Coops de l'information
L'agriculture non durable serait en cause dans 95% des cas d'éclosions de fleurs d'eau de cyanobactéries dans des lacs du Québec. C'est du moins ce qu'a affirmé le professeur Richard Carignan du Groupe de recherche interuniversitaire en limnologie et en environnement aquatique, hier, lors de l'ouverture de la Commission des Transports et de l'Environnement sur la situation des lacs au Québec en regard des algues bleues.