La Voix de l’Est
L'incubation artificielle des oeufs de tortues-molles à épines, une espèce menacée au Québec, a permis d'éviter les prédateurs, les parasites et l'inondation des nids lors de pluies abondantes qui affectent la population du lac Champlain, affirme le directeur Éducation, recherche et environnement au Zoo, Patrick Paré. Environ 24 heures après leur éclosion, les petites tortues ont été remises à l'eau, près du site de ponte sur la rivière aux Brochets.
L'incubation artificielle des oeufs de tortues-molles à épines, une espèce menacée au Québec, a permis d'éviter les prédateurs, les parasites et l'inondation des nids lors de pluies abondantes qui affectent la population du lac Champlain, affirme le directeur Éducation, recherche et environnement au Zoo, Patrick Paré. Environ 24 heures après leur éclosion, les petites tortues ont été remises à l'eau, près du site de ponte sur la rivière aux Brochets.

Une première pour le Zoo de Granby

Marie-France Létourneau
Marie-France Létourneau
La Voix de l'Est
Une première au Québec: les spécialistes du Zoo de Granby et de l'Écomuseum de Sainte-Anne-de-Bellevue ont réussi l'incubation artificielle d'oeufs de tortue-molle à épines, une espèce menacée au Québec. Sitôt sortis de l'oeuf, les jeunes, à peine plus gros qu'une pièce de deux dollars, ont été remis en nature, sur les lieux mêmes du site de ponte, en bordure de la rivière aux Brochets.