La Voix de l’Est
Les terres Miner, dont la Ville veut se départir d'une partie, soit 200 acres. Annoncée pendant la campagne électorale, en octobre dernier, la vente tarde toutefois à se concrétiser.
Les terres Miner, dont la Ville veut se départir d'une partie, soit 200 acres. Annoncée pendant la campagne électorale, en octobre dernier, la vente tarde toutefois à se concrétiser.

La transaction tarde à se conclure

Marie-France Létourneau
Marie-France Létourneau
La Voix de l'Est
Annoncée en octobre dernier, durant la campagne électorale, la vente des terres Miner tarde à se concrétiser. La Ville discute toujours avec le même acheteur, sur les rangs depuis le début du processus de vente, a indiqué hier le maire de Granby, Richard Goulet.