La Voix de l’Est
Chute des prix, concurrence accrue des produits importés, assurance stabilisation moins généreuse... Les agriculteurs comme Francis Meunier, de Saint-Paul-d'Abbotsford, ne voient pas la vie en rose, par les temps qui courent.
Chute des prix, concurrence accrue des produits importés, assurance stabilisation moins généreuse... Les agriculteurs comme Francis Meunier, de Saint-Paul-d'Abbotsford, ne voient pas la vie en rose, par les temps qui courent.

Temps durs pour les agriculteurs

Michel Laliberté
Michel Laliberté
La Voix de l'Est
En agriculture, le mot d'ordre est le même que dans les autres secteurs économiques: il faut faire plus avec moins, réduire ses coûts fixes, augmenter sa productivité.