La Voix de l’Est
Le propriétaire de Volailles Acton veut reconstruire son usine abîmée par un incendie accidentel, en mai, mais ses indemnités d'assurance se font attendre.
Le propriétaire de Volailles Acton veut reconstruire son usine abîmée par un incendie accidentel, en mai, mais ses indemnités d'assurance se font attendre.

Les employés sont sur la paille

Pascal Faucher
Pascal Faucher
La Voix de l'Est
Les temps sont durs pour la vingtaine d'employés de l'usine de transformation de cailles et de poulets Volailles Acton, fermée depuis un incendie accidentel survenu en mai dernier.