La Voix de l’Est
À l'invitation du député fédéral de Brome-Missisquoi, Christian Ouellet, une centaine d'opposants au projet Trailbreaker se sont réunis à l'hôtel de ville de Saint-Alphonse-de-Granby, samedi matin, pour réclamer l'intervention de la ministre Line Beauchamp.
À l'invitation du député fédéral de Brome-Missisquoi, Christian Ouellet, une centaine d'opposants au projet Trailbreaker se sont réunis à l'hôtel de ville de Saint-Alphonse-de-Granby, samedi matin, pour réclamer l'intervention de la ministre Line Beauchamp.

L'intervention de la ministre Beauchamp réclamée

Marc Gendron
Marc Gendron
Les Coops de l'information
Le mouvement d'opposition au projet Trailbreaker de Montréal Pipe-Lines, qui prévoit le renversement du flot de pétrole dans un oléoduc traversant le sous-sol de la région, prend de plus en plus d'ampleur. Une centaine de citoyens et d'élus, provenant d'agglomérations bordant le tracé de l'oléoduc, se sont réunis samedi matin à Saint-Alphonse-de-Granby pour réclamer l'intervention rapide de la ministre du Développement durable, de l'Environnement et des Parcs (MDDEP), Line Beauchamp, dans ce dossier.