La Voix de l’Est
Kam Cho allume de l'encens. «Ce sont des offrandes aux dieux. Pour dire qu'avant de recevoir, il faut donner. Il faut mériter ce qu'on reçoit. C'est un principe chez nous.»
Kam Cho allume de l'encens. «Ce sont des offrandes aux dieux. Pour dire qu'avant de recevoir, il faut donner. Il faut mériter ce qu'on reçoit. C'est un principe chez nous.»

Encens, victuailles et enveloppes rouges

Isabel Authier
Isabel Authier
La Voix de l'Est
C'était la première fois, ce week-end, que Kam Cho et Stephen Tam célébraient le Nouvel An chinois sans leur famille. Mais pas question pour eux de passer outre cette tradition. C'est avec leurs employés qu'ils ont souligné l'arrivée de l'année du Tigre. Sun nin fai lok! (bonne année!)