La Voix de l’Est
Le producteur Marc-Antoine Lasnier, des Vergers de la Colline, ne manquerait le Mondial des cidres de glace de Rougemont pour rien au monde.
Le producteur Marc-Antoine Lasnier, des Vergers de la Colline, ne manquerait le Mondial des cidres de glace de Rougemont pour rien au monde.

Une excellente vitrine pour les producteurs

Marc Gendron
Marc Gendron
Les Coops de l'information
En dépit de son nom, le cidre de glace n'a rien pour laisser froid ceux qui en consomment. Notes de pêche, de litchi, fond de noisette, arôme rappelant la tarte aux pommes chaude de grand- maman, même le vocabulaire des artisans du cidre de glace à de quoi faire frémir les papilles gustatives des amateurs de bonne chère. Le contact avec les producteurs se fait généralement sur leurs domaines, là où ils s'astreignent à un travail de moine pour extirper chaque goutte de sirop des pommes qu'ils auront laissé geler sous les bons soins de Dame Nature. Les occasions de rencontres ont toutefois été multipliées au cours du week-end puisque 21 d'entre eux, dont une dizaine de la région, s'étaient réunis à Rougemont à l'occasion du Mondial des cidres de glace SAQ.