La Voix de l’Est
Bromont a choisi de garder son corps de police municipale et elle paie pour. Trop, disent les élus. Les villes desservies par la Sûreté du Québec n'assument que la moitié de la facture, le reste étant à la charge de Québec. Le conseil municipal de Bromont estime qu'il devrait en être de même dans son cas.
Bromont a choisi de garder son corps de police municipale et elle paie pour. Trop, disent les élus. Les villes desservies par la Sûreté du Québec n'assument que la moitié de la facture, le reste étant à la charge de Québec. Le conseil municipal de Bromont estime qu'il devrait en être de même dans son cas.

Service de police de Bromont: Québec devrait payer

Cynthia St-Hilaire
Cynthia St-Hilaire
La Voix de l'Est
La Ville de Bromont considère que le gouvernement du Québec devrait payer près de la moitié de la facture pour son service de police. Le gouvernement le fait pour les villes desservies par la Sûreté du Québec, alors pourquoi ne pas le faire pour les corps de police municipaux, demandent les élus bromontois.