La Voix de l’Est
Danielle Choinière aurait pu réaliser un rêve aujourd'hui, le jour de ses 49 ans, en s'envolant pour Haïti dans le cadre d'une mission humanitaire dirigée par Médecins sans frontière. Mais elle a dû y renoncer parce que son employeur, le CSSS de la Haute-Yamaska, a refusé de lui accorder un congé sans solde.
Danielle Choinière aurait pu réaliser un rêve aujourd'hui, le jour de ses 49 ans, en s'envolant pour Haïti dans le cadre d'une mission humanitaire dirigée par Médecins sans frontière. Mais elle a dû y renoncer parce que son employeur, le CSSS de la Haute-Yamaska, a refusé de lui accorder un congé sans solde.

«Je suis déçue et en colère»

Chantal Vallée
Chantal Vallée
La Voix de l'Est
Une infirmière du CSSS de la Haute-Yamaska aurait pu partir à Haïti la nuit dernière pour participer aux efforts humanitaires dans ce pays dévasté. Mais elle a dû y renoncer parce que la direction a refusé de lui accorder un congé sans solde de deux semaines.