La Voix de l’Est
La disparition de la messe de minuit au profit de messes de Noël plus hâtives dans Brome-Missisquoi n'attriste pas outre mesure le prêtre André Vincent.
La disparition de la messe de minuit au profit de messes de Noël plus hâtives dans Brome-Missisquoi n'attriste pas outre mesure le prêtre André Vincent.

Le dernier rempart du catholicisme

Marc Gendron
Marc Gendron
Les Coops de l'information
Jouez hautbois, résonnez musettes. Dans moins de deux semaines, à minuit le 25 décembre, toute la chrétienté célébrera la naissance du Messie à l'occasion de la fête de Noël. Mais à une époque où la religion a été pratiquement évacuée du mode de vie des Québécois, où nativité rime plutôt avec gâteries et festivités, certaines traditions religieuses ont la vie dure. La messe de minuit est-elle aussi victime du désintérêt des Québécois pour le divin où est-ce là le dernier rempart, la dernière tradition religieuse toujours en vie?