La Voix de l’Est
Avec la vague de grippe A (H1N1) en cours, on pardonnera aisément au vénérable barbu d'être moins enclin aux câlins et aux bisous cette année.
Avec la vague de grippe A (H1N1) en cours, on pardonnera aisément au vénérable barbu d'être moins enclin aux câlins et aux bisous cette année.

Moins de câlins, mais autant d'amour

Marie-France Létourneau
Marie-France Létourneau
La Voix de l'Est
Le père Noël sera un peu plus chiche en bisous et en câlins cette année aux Galeries de Granby. Ce n'est pas qu'il aime moins les tout-petits. Au contraire. C'est plutôt pour se tenir loin du méchant virus de la grippe A (H1N1) qui pourrait l'empêcher de distribuer ses cadeaux aux enfants sages la nuit de Noël qu'il adoptera cette attitude plus réservée.