La Voix de l’Est
Même si cette perspective ne lui plaît guère, Stanley Neil se résigne à accepter que la Sûreté du Québec assure la couverture de la ville de Lac-Brome. "Nous sommes pris avec la SQ. C'est à nous de faire en sorte que ça fonctionne", estime l'ancien maire.
Même si cette perspective ne lui plaît guère, Stanley Neil se résigne à accepter que la Sûreté du Québec assure la couverture de la ville de Lac-Brome. "Nous sommes pris avec la SQ. C'est à nous de faire en sorte que ça fonctionne", estime l'ancien maire.

La SQ à Lac-Brome pour y rester

Michel Laliberté
Michel Laliberté
La Voix de l'Est
Les policiers de la Sûreté du Québec continueront de patrouiller la ville de Lac-Brome au-delà de leur contrat qui prend fin en 2012, pense Stanley Neil. Le candidat à la mairie de Lac-Brome ne voit pas comment Québec accepterait que la municipalité soit desservie par un autre corps policier.