La Voix de l’Est
La vieille chaise a été acquise par les parents de Juliette Viens lorsqu'ils se sont portés acquéreurs de la boulangerie Grisé en 1948. Il y avait alors bien des années de cela que le frère André, orphelin, y avait oeuvré pour gagner sa croûte.
La vieille chaise a été acquise par les parents de Juliette Viens lorsqu'ils se sont portés acquéreurs de la boulangerie Grisé en 1948. Il y avait alors bien des années de cela que le frère André, orphelin, y avait oeuvré pour gagner sa croûte.

Le frère André a laissé des traces à Saint-Césaire

Marie-France Létourneau
Marie-France Létourneau
La Voix de l'Est
À deux étapes près de la canonisation, le frère André a laissé des traces à Saint-Césaire. Dans le salon de la famille Viens, plus précisément. Une vieille chaise de bois sur laquelle le religieux se serait assis lors de son travail à la boulangerie locale rappelle son passage à Saint-Césaire où il a tour à tour été boulanger, ferblantier, apprenti cordonnier et forgeron, avant son entrée dans les ordres.