La Voix de l’Est
Michel Lemay, propriétaire de l'école de parachutisme Nouvel Air de Farnham.
Michel Lemay, propriétaire de l'école de parachutisme Nouvel Air de Farnham.

Probablement une erreur humaine

Étienne Fortin-Gauthier
La Voix de l'Est
Le décès d'un parachutiste d'expérience, lundi, ne laisse personne indifférent dans la petite communauté des parachutistes québécois. La victime, un homme de 38 ans, a péri après que son parachute eut refusé de se déployer, au cours d'une chute de 13 500 pieds. Pour Michel Lemay, directeur de l'école de parachutisme Nouvel Air de Farnham, il s'agit d'un événement isolé, qui s'explique probablement par une erreur humaine.