La Voix de l’Est
Le syndicat de la Sûreté du Québec sert une mise en garde aux municipalités qui voudraient être desservies par le service de police de Bromont.
Le syndicat de la Sûreté du Québec sert une mise en garde aux municipalités qui voudraient être desservies par le service de police de Bromont.

Le syndicat de la SQ sert une mise en garde

Michel Laliberté
Michel Laliberté
La Voix de l'Est
Les citoyens de Cowansville et de Lac-Brome perdraient au change en optant pour la sûreté municipale de Bromont. Non seulement ce corps de police coûte plus cher à opérer que la Sûreté du Québec, mais il n'offre pas les services spécialisés auxquels les gens sont en droit de s'attendre, estime le grand patron du syndicat des policiers de la SQ, Jean-Guy Dagenais.