La Voix de l’Est
Plus de 30 mois se sont écoulés depuis la découverte de trichloroéthylène dans l'eau du puits Taylor. Depuis lors, la Ville de Waterloo a appris que cette pollution provient d'un ancien réseau d'égout municipal.
Plus de 30 mois se sont écoulés depuis la découverte de trichloroéthylène dans l'eau du puits Taylor. Depuis lors, la Ville de Waterloo a appris que cette pollution provient d'un ancien réseau d'égout municipal.

Un vieux réseau d'égout contamine le puits Taylor

Michel Laliberté
Michel Laliberté
La Voix de l'Est
Le trichloroéthylène qui contamine le puits Taylor à Waterloo provient d'un ancien réseau d'égout municipal. Ces vieux tuyaux, dont même la Ville ignorait l'existence, devront être retirés du sol afin de ne plus menacer la principale source d'eau potable de la municipalité.