La Voix de l’Est
Fini les négociations, a annoncé la mairesse de Bromont, Pauline Quinlan, entourée ici de ses conseillers. Le ministère des Affaires municipales a tranché, et Bromont a maintenant tout en main pour amorcer sa transition vers la MRC de Brome-Missisquoi.
Fini les négociations, a annoncé la mairesse de Bromont, Pauline Quinlan, entourée ici de ses conseillers. Le ministère des Affaires municipales a tranché, et Bromont a maintenant tout en main pour amorcer sa transition vers la MRC de Brome-Missisquoi.

Le Ministère tranche en faveur de Bromont

Simon-Olivier Lorange
Simon-Olivier Lorange
La Voix de l'Est
La mairesse de Bromont, Pauline Quinlan, se refuse à prononcer le mot «victoire». N'empêche, la décision rendue en début de semaine par le ministère des Affaires municipales, des Régions et de l'Occupation du territoire (MAMROT) concernant les derniers points litigieux dans le dossier du changement de MRC se rapproche bien davantage des propositions de Bromont et de sa nouvelle MRC, Brome-Missisquoi, que de celles de la MRC de la Haute-Yamaska.