La Voix de l’Est
Les paramédics Maryse Cabana et Michel Bellemare estiment que certains événements laissent des marques indélébiles, surtout lorsque des enfants en bas âge sont impliqués.
Les paramédics Maryse Cabana et Michel Bellemare estiment que certains événements laissent des marques indélébiles, surtout lorsque des enfants en bas âge sont impliqués.

Des marques indélébiles

Karine Blanchard
Karine Blanchard
La Voix de l'Est
Les paramédics sont confrontés quotidiennement à la détresse physique et psychologique des êtres humains. Lorsque leur intervention implique un enfant, leur carapace peut se fragiliser. Et certains événements laissent des marques indélébiles.