La Voix de l’Est
Le coroner Jean Brochu s'est vu attitrer la lourde tâche de cerner les causes précises de la mort d'Arturo Gatti. Et il ne cache pas qu'il devra user de prudence pour ne pas créer de froid diplomatique entre le Canada et le Brésil.
Le coroner Jean Brochu s'est vu attitrer la lourde tâche de cerner les causes précises de la mort d'Arturo Gatti. Et il ne cache pas qu'il devra user de prudence pour ne pas créer de froid diplomatique entre le Canada et le Brésil.

Gare aux impairs diplomatiques

Simon-Olivier Lorange
Simon-Olivier Lorange
La Voix de l'Est
Si le mandat qui vient d'échoir sur le bureau du coroner Jean Brochu - celui de déterminer la cause exacte de la mort du boxeur Arturo Gatti - ne s'annonce pas complexe du point de vue strictement médical, il demeure néanmoins fort délicat en regard des conséquences diplomatiques qu'il peut engendrer sur les relations canado-brésiliennes.