La Voix de l’Est
François Ménard, un marchand de champignons sauvages de Granby, suggère aux mycologues amateurs de s'en tenir à la cueillette des champignons sauvages les plus connus.
François Ménard, un marchand de champignons sauvages de Granby, suggère aux mycologues amateurs de s'en tenir à la cueillette des champignons sauvages les plus connus.

Dans le doute, s'abstenir!

Cynthia St-Hilaire
Cynthia St-Hilaire
La Voix de l'Est
Dans le doute, mieux vaut s'abstenir. C'est le conseil que François Ménard et sa conjointe Maryse Larose donnent aux gens qui seraient tentés de manger des champignons sauvages qu'ils ont cueillis. «Ce n'est pas parce qu'on cueille un champignon qu'il est bon», lance M. Ménard.