La Voix de l’Est
Christine et Pierre Parent, propriétaires du gîte du passant Au chant de l'onde, croient que la municipalité devrait payer l'eau embouteillée.
Christine et Pierre Parent, propriétaires du gîte du passant Au chant de l'onde, croient que la municipalité devrait payer l'eau embouteillée.

Des commerçants veulent un dédommagement

Cynthia St-Hilaire
Cynthia St-Hilaire
La Voix de l'Est
Chaque jour, Louis-Philippe Pesant, propriétaire de la station-service Sergaz et du restaurant de la Place achète pour 40 $ d'eau embouteillée. Le restaurateur déplore que la municipalité ne lui rembourse pas un sou.