La Voix de l’Est
Si certains étaient organisés depuis longtemps, l'expérience du 1er juillet s'avère périlleuse pour certains qui déménagent avec des moyens de fortune.
Si certains étaient organisés depuis longtemps, l'expérience du 1er juillet s'avère périlleuse pour certains qui déménagent avec des moyens de fortune.

Des boîtes et encore des boîtes

Maxime Massé
Maxime Massé
La Voix de l'Est
Les rues de Granby grouillaient, hier, de gens pratiquant le sport national des Québécois: le déménagement. Comme à chaque 1er juillet, la Fête du Canada s'est résumée pour plusieurs à peinturer, faire des boîtes et les charroyer d'un appartement à l'autre.